Crise sanitaire : 18 mois plus tard, l’approvisionnement d’EPI médical a-t-il été facilité ?

Les besoins en Équipement de Protection Individuelle(EPI) ont connu un sursaut depuis le début de la pandémie Covid-19 en Février 2020.

Depuis désormais 18 mois, gouvernements, collectivités et acteurs de l’import-export ont poursuivi un travail essentiel pour protéger la santé publique, y compris l'examen et le contrôle des expéditions d’EPI médicaux proposés à l'importation.

De nombreux pays dont la France ont fait face au début de la pandémie à une pénurie totale d’EPI médical.
Entre difficultés d’acheminements et tarifications parfois exorbitantes, la tâche ne fut pas de tout repos pour les acteurs de l’industrie.
Aujourd’hui, force est de constater que la disponibilité d’EPI médical semble désormais se démocratiser et cela à tarifs plus raisonnables. Cependant dans l’optique ou ces accessoires désormais ancrés dans notre quotidien venaient à être nécessaires sur une longue période, sera-t-il toujours possible de maintenir une tarification identique voire plus avantageuse..


Un marché des EPI médicaux saturé à court-terme mais cependant en constante demande d’approvisionnement.
En Janvier 2021, L’union Européenne faisait déjà face à une offre excedente concernant les masques chirurgicaux et gants principalement.
Afin de pallier un import quasi constant depuis la Chine, un pays comme la France a également su s’adapter depuis le début de la crise sanitaire et revendique désormais une production hebdomadaire de 100 millions de masques sanitaires contre 3 millions en 2019.
Cependant il est important de différencier masques sanitaires(ex : masques réutilisables) au sens large, et masques chirurgicaux ou bien même FFP2/FFP3. Ces derniers font toujours face à un afflux important provenant d’Asie. De même pour les gants et autres combinaisons (TypeIII/TypeIV..)

La vaccination métronome de l’utilisation d’EPI médical ?
Chaque pays soulève la même interrogation : la vaccination fera-t-elle tomber nos masques ?
A ce jour les principaux organismes publiques montent au créneaux pour sensibiliser sur l’importance de maintenir un port du masque en intérieur voir même en extérieur dans certaines conditions. D’autres pays comme le Royaume-Uni ont quant à eux tentés une opération a sens inverse. Pour la situation en France et à l’approche de la rentrée scolaire, le Ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer préconise un rappel des règles sanitaires strictes a l’école dont un port du masque quasi-systématique.

Une matière première et un taux du fret qui risqueraient d’augmenter les couts.
Comme mentionné auparavant, une production nationale ne permet en vain d’assurer 100% des approvisionnements liés aux EPI médicaux (plus de 80% de ces derniers proviennent d’Asie). Covid oblige, les tarifications du transports en provenance de Chine et d'Extrême-Orient font des dégâts absolus pour les imports.

Par exemple : Le coût d'expédition d'un conteneur de 40’ depuis la Chine en Janvier 2020 était d'environ 1,800EUR. Aujourd'hui ce même conteneur devrait revenir aux environ de 15,000 EUR !
Ajoutez a tout cela un manque de production en Europe d’une part par la crise sanitaire et un certain manque d’effectif, il est important de rappeler que la quasi-totalité des matières premiers proviennent d’Asie également, donc victime d’un transport rallongé et plus onéreux.


Pour conclure, nombre d’éléments sanitaires et économiques nous donneront une vision plus claire sur l’évolution d’un virus dont il nous semble délicat de voir la fin. En attendant, l’équipe WeSourcr.com vous souhaite à toutes et à tous de rester prudents en ces temps incertains.

Ils nous ont fait confiance

Les Mousquetaires
Vinci
La région Auvergnes Rhones Alpes
Kingspan
Nous simplifions le sourcing produit & l'approvisionnement de nos clients

Essayez gratuitement notre solution et créez votre première demande de sourcing.