Comment la crise sanitaire a-t-elle affectée les échanges commerciaux et qui sont les gagnants ?

En mai 2020, la Chine a exporté plus de masques faciaux que tout autre produit. Selon les données des douanes chinoises, l’économie asiatique a exporté plus de 14 milliards de dollars de «textiles confectionnés non classés ailleurs». C'est quelques milliards de plus que les meilleures exportations mensuelles de la Chine sur ses produits traditionnellement les plus puissants: les ordinateurs portables (9,9 milliards de dollars en juillet 2020) ou les téléphones portables (8,3 milliards de dollars en juillet 2020).

Commençons par examiner les exportations mensuelles totales des plus grandes économies d’exportation du monde: la Chine, les États-Unis et l’Allemagne. La Chine a connu une forte baisse des exportations en février, mais s'est rapidement redressée et est revenue à la normale en mars. Les États-Unis et l'Allemagne ont cependant connu une baisse des exportations en avril, mais ne se sont pas redressés aussi rapidement :



Source : https://www.weforum.org/agenda/2020/11/how-covid-19-has-reshuffled-international-trade/


Nous pouvons découvrir ces différences plus en profondeur en comparant les exportations d'un mois particulier en 2020 avec le même mois en 2019. Cela montre qu'en juillet de cette année, la Chine a augmenté de 40 milliards de dollars d'exportations par rapport au même mois l'année dernière. Le même calcul montre que les États-Unis étaient toujours en baisse en juillet d'environ 20 milliards de dollars.
Cet exercice montre également que la baisse des exportations américaines en mai était comparable à celle de la Chine en février (environ 50 milliards de dollars). Février est généralement le mois d'exportation le plus lent pour la Chine (il coïncide avec leur nouvel an), donc une partie de leur baisse des exportations s'explique par la variation saisonnière, qui est prise en compte dans l'indicateur d'une année sur l'autre:



Source : https://www.weforum.org/agenda/2020/11/how-covid-19-has-reshuffled-international-trade/


Regardons les transports. Les exportations de voitures ont diminué de plusieurs milliards en Espagne, au Canada, au Japon et aux États-Unis. Les exportations américaines de camions de livraison ont également diminué de plus d'un milliard de dollars en avril et en mai et n'ont atteint des niveaux normaux qu'en juillet.

Les exportations américaines de pièces d'aéronefs ont également fortement diminué, de plus de 6 milliards de dollars en mai et juin. Les exportations de bicyclettes (principalement de Chine) ont cependant suivi un schéma différent, en forte baisse en février et mars, mais rebondissant avec fureur pendant l'été, en hausse de plus de 50% d'une année sur l'autre en juin et juillet:



Source : https://www.weforum.org/agenda/2020/11/how-covid-19-has-reshuffled-international-trade/






Source : https://www.weforum.org/agenda/2020/11/how-covid-19-has-reshuffled-international-trade/






Source : https://www.weforum.org/agenda/2020/11/how-covid-19-has-reshuffled-international-trade/


Les exportations de vêtements ont également fortement baissé en 2020. Les exportations chinoises de vêtements et de chaussures ont diminué de plus d'un milliard de dollars en février, avril et mai, par rapport aux mêmes mois en 2019.
Pourtant, cette baisse a peut-être été compensée par la performance un produit hautement apparenté («autres textiles confectionnés» - ou masques chirurgicaux), qui peut également être fabriqué par des fabricants de textiles :



Source : https://www.weforum.org/agenda/2020/11/how-covid-19-has-reshuffled-international-trade/


On remarque donc que la Chine sort gagnante sur beaucoup de points grâce à sa rapide relance des exportations. Elle est aujourd’hui sortie de l’épidémie et va continuer de profiter de son avance par rapport à ses concurrents du Maghreb ou de l’Europe de l’Est.