Hausse des prix de l'énergie : quels impacts sur l’import-export ?

|

Les prix de l'énergie dans l'UE atteignent des niveaux record en 2022. Cette flambée est liée à la hausse mondiale des prix de gros de l'énergie, qui a commencé en 2021 avec la pandémie de COVID-19 et la hausse de la demande internationale. C’est un fait d’actualité et une réalité. Alors, quelles sont les conséquences et impacts sur l’import et export ? WeSourcr les dévoile dans cet article.

Une hausse des prix de l’énergie, pour quelles raisons ?
Le conseil de l’union européenne l’explique dans un rapport de septembre 2022 :
En 2022, la guerre menée contre l'Ukraine par la Russie et la décision unilatérale de cette dernière de suspendre les livraisons de gaz à certains États membres de l'UE ont fait grimper le prix du gaz, ce qui a également entraîné un niveau record des prix de l'électricité dans l'UE. Les canicules de l'été 2022 ont exercé une pression supplémentaire sur les marchés de l'énergie, causant d'une part une hausse de la demande d'énergie pour le refroidissement et d'autre part une réduction de l'approvisionnement énergétique en raison de la sécheresse et de la baisse de l'approvisionnement en hydroélectricité qu'elle a entraînée.

En conséquence, les prix de l’énergie augmentent considérablement. Électricité, gaz, fioul, gazole : toutes les principales sources d'énergie sont concernées. Par exemple, + 12,6 % TTC pour le gaz en octobre 2022 !

Ces hausses ont des impacts considérables et se ressentent sur le commerce extérieur (import/export).
Concernant le commerce extérieur, Douane gouv dresse un rapport inquiétant causé par la hausse des prix énergétiques, en moyenne, en août 2022, la balance commerciale continue de se détériorer avec une baisse de 1 milliard d'euros (après -800 millions d'euros en juillet 2022) allant donc à -15,5 milliards d'euros.

En août 2022, les importations continuent d'augmenter. Les importations augmentent à +1,1 milliard (soit 65,6 milliards). Dans le même temps, les exportations sont restées quasiment identiques (soit 50,1 milliards par mois).
En conséquence, les impacts sont multiples et inévitablement financiers.

Impact n°1 : l’augmentation des importations et exportations en général

La hausse des prix des matières premières et de l'énergie continue d'alimenter une forte progression des importations françaises en valeur.
Un tiers de la croissance des exportations est dû à la hausse des prix. De même, les produits transformés ont affiché une forte reprise, cette augmentation est en partie due à la hausse des prix à l'exportation de ces produits.

Impact n°2 : l’impact sur l’export d'électricité en France

En 2021, la France était le pays aux plus importantes exportations électriques d’Europe.
Au premier semestre 2022, la France a perdu sa place de premier exportateur net d’électricité en Europe. Si les pays dépendants au gaz ont dû faire face à l’augmentation des prix de l’énergie, c’est aussi le cas de la France. En somme, les exportations électriques de la France vers le reste de l’Europe sont bousculées à cause de l’envolée des prix.

Impact n°3 : la flambée des prix de l’import d’énergie

Les conséquences financières sur l’import d’énergie sont notables. En plus des faits de sociétés actuels, les prix des importations d’énergie ont flambé avec l’invasion en Ukraine et la hausse des prix de l’énergie. Cela a un impact négatif considérable sur la balance commerciale des biens Français.

Impact n°4 : la hausse des prix des matières premières

La hausse des prix de l’énergie a des conséquences évidentes sur la hausse des prix des matières premières. Cette hausse creuse fortement le déficit du commerce extérieur. Tout cela dans un contexte particulier : la fin de la crise sanitaire et le redémarrage de la croissance.

Impact n°5 : la diminution de la production française d'électricité

Également, vous l’aurez compris, en cette période de hausse des prix de l'énergie, la France fait face à une forte diminution de la production d'électricité.

Au 11 août 2022, selon EDF, vingt-six réacteurs sur les cinquante-six que compte le parc nucléaire français étaient à l’arrêt. Cette indisponibilité est d’abord due aux visites décennales programmées sur certains réacteurs appelées aussi « grand carénage » (de 2020 à 2025), et aux confinements liés à la pandémie, qui ont décalé ces maintenances. Les fortes chaleurs contraignent aussi une partie du parc nucléaire à abaisser sa production pour ne pas échauffer les cours d’eau, qui est nécessaire au refroidissement des réacteurs, à des fins de protection de l’environnement.



En conséquence,
Désormais, vous êtes au fait de l’actualité sur la situation de l’import et l’export face à la hausse des prix de l’énergie. N’oubliez pas, nous sommes là pour vous accompagner. Vous pouvez choisir une solution de sourcing import/export adaptée avec WeSourcr !

Grâce à notre solution de sourcing, nous identifions et optimisons la gestion de l’import et export de vos produits partout dans le monde.
Sourcer n'a jamais été aussi simple : fini les heures de recherche et les multiples interlocuteurs. Nous offrons à chacun de nos clients une solution de sourcing sur-mesure avec pour objectif l’optimisation et la sécurisation des approvisionnements au tarif le plus compétitif et responsable.

Bonus : découvrez notre article sur les documents nécessaires pour les opérations import-export.

Vous pouvez facilement créer votre première demande de sourcing gratuitement !

Ils nous ont fait confiance

Les Mousquetaires
Vinci
La région Auvergnes Rhones Alpes
Kingspan
Nous simplifions le sourcing produit & l'approvisionnement de nos clients

Essayez gratuitement notre solution et créez votre première demande de sourcing.